Journal d'un pousseur de figurines

Où comment on se laisse envahir par des petits bonshommes en plastique et en plomb... le blog figurines du Dragontigre.

21 juillet 2010

Peindre le blanc: Syriak l'Intrépide, incarné wolfen

syriak_ss_couchePrologue

Il y a quelques semaines, quelqu'un demandait naïvement sur un forum Hobby "Comment peindre le blanc?"

Pourquoi naïvement? Parce qu'il a obtenu ce qu'on obtient en général sur ce forum: les éternelles réponses à ce genre de question, qui consistent à indiquer une liste de couleurs à appliquer dans un certain ordre...

Ma réponse à moi fut, comme souvent "ça dépend de l'effet qu'on veux obtenir".

Le blanc c'est blanc. Par conséquent les "couleurs" qui vont s'afficher dessus, les ombres... résultent de la lumière ambiante, de la réflexion de la lumière sur les surfaces proches, etc. Des conditions qui varient grandement d'une situation à l'autre.

En peinture de figurines, on ignore souvent les conditions réelles de lumière, pour simuler une situation particulière.
Que ce soit la direction de la lumière, souvent par convention, venant du haut, ce qu'on appelle aussi "éclairage zénithal", ou la couleur de cette lumière (dans les cas les plus spectaculaire: celle d'une flamme, d'une pierre magique verdâtre, etc...).

C'est avec la peinture qu'on "impose" une vraie-fausse situation de conditions lumineuses. Par le choix des peintures on va colorer (peindre/teinter) avec des vraies couleurs, en trompe l'oeil, différents tons.

Le blanc et ses ombres ne seront donc pas forcément blanc/blanches mais donneront l'IMPRESSION d'une surface blanche : l'œil voit un ensemble de variations de couleurs, mais l'esprit comprend "c'est un manteau blanc, une armure blanche, etc.).

Par conséquent, si on veux donner l'impression, par exemple,
- d'une ambiance sombre, de nuit... on fera plutôt des ombrages avec des gris bleus,
- de chaleur, de désert, avec des jaunes, ocres, marrons, terres...
- une impression très neutre (mais assez artificielle finalement, donc plus réservé aux "exercices de style"): des gris neutres (c-à-d des mélanges de noir et de blanc purs).

En fait, pour obtenir un résultat,  il s'agit de mettre de notre coté l'interprétation par l'esprit, pas la perception par l'œil.

Expérience

Il se trouve que j'avais en stock une figurine wolfen à peindre, Syriak l'Intrépide (métal, Rackham) que j'aurais bien traitée "globalement blanche". J'y ai vu l'occasion de tester plusieurs ombrages colorés chauds/froids sur une seule figurine. Pour voir ce que ça donnerait.

syriak_1er_lavis

Après une sous-couche... blanche évidemment. Lavis (peinture diluée + liquide vaisselle) d'ocre jaune et d'Hawk Turquoise GW. Passé large sur l'ensemble des surfaces concernées.

syriak_2_lavis

Lavis de Vermin Fur GW sur tout le crâne.

Travail des ombres du pelage du loup avec des peintures très diluées: du gris, marron, chair.

syriak_WIP4

Travail du blanc opaque un peu partout. En brossage à sec sur la pierre de lune et les crânes.

syriak_WIP5

Détails, retouches, etc.

À ce stade, du seul point de vue des étapes de peintures, ça aurait pu être terminé.

Sauf que c'est là que l'expérience a commencé à apporter des conclusions. Entre autre que la figurine n'était pas particulièrement remarquable. Il fallait forcer les contrastes.

J'ai donc repris la pierre de lune en dégradé de bleu du bas vers le haut (pour le résultat final, pour l'action elle-même c'était plutôt l'inverse, ou à l'horizontal). Beaucoup d'Hawk Truquoise et un peu d'Electric Blue GW dessous.

J'ai aussi peint les cornes du crâne en dégradé noir->marron foncé->Vermin Fur->ocre jaune->blanc (selon une méthode progressive du plus clair au plus sombre, proche de celle décrite ici)

J'ai aussi accentuée ou précisées certaines ombres entre les muscles et même rajouté un peu de marron à la base des griffes.

Conjugué au travail sur le socle, c'est beaucoup plus intéressant au final:

syriak_fini

Conclusions:

Pour conclure sur CETTE expérience, il est intéressant de comparer cette figurine à deux autres peintes avant:

Karnyrax_face

Cette Vestale a un pelage sombre. Sa tunique et ses bandelettes, ombrées en bleu, m'apparaissent À MOI comme blanches, avec des ombres bleutés. C'est le contraste avec le pelage qui fait que l'on peut interpréter le bleu pâle comme du blanc.

Wolfen_worg_fini

Ce Worg a un pelage blanc, avec des ombres chaudes (chair, marron, et aussi un peu de gris). C'est le contraste avec son équipement, sombre, qui fait que l'on peut interpréter ces teintes chaudes comme du blanc.

Dans le cas de Syriak, l'impression est plus mitigée. Pour que la figurine soit lisible, les crânes sont clairement plus jaunâtres que blancs, seules certaines parties sont interprétables comme blanches (ça correspond à la façon dont je peins les os habituellement). Le contraste entre les blancs chauds et les blancs bleutés ME donne à moi l'IMPRESSION que je n'ai pas des vêtements et bandelettes blanches avec des ombres bleutées mais plutôt une matière bleue, très pâle.
Peut-être parce qu'un loup très clair est immédiatement  reconnu comme un loup blanc. Par conséquent si c'est le pelage qui est interprété comme blanc, ce qui contraste avec lui ne peut pas être blanc.

Je soupçonne que si j'avais fait l'inverse (ombre du pelage en bleu, ombres des accessoires en tons chauds) j'aurais obtenu la même perception: l'équipement n'aurait pas été vraiment perçu comme blanc mais comme jaune très pâle.

Fort de cette leçon, je pense que pour un traitement du même genre, il me faudrait à l'avenir renoncer à faire passer pour blanc, sur une même figurine, des surfaces ombrées en chaud ET en froid. Ce qui permettra d'obtenir un résultat plus intéressant, car plus contrasté, et de travailler les blancs de manière plus intense.

Voir aussi:

  • Le Grand Livre de la Peinture sur Figurine, chapitre La peinture du noir et du blanc, pp. 47 à 51.
  • Tuto: Peinture d'un Plaguebone, par Morbäck sur le Blog des Kouzes.


Tags : , , , , ,
Posté par Dragontigre à 16:15 - Peinture - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    Merci pour les conseils DT, j'ai vraiment un soucis avec l'ombrage du blanc. Je pense mettre ça en pratique avec une vestale également.

    Posté par gilel, 21 juillet 2010 à 23:07
  • Comme d'hab, bravo pour ce tuto/explication, quand je lis ça je me dis que je suis bien loin de tout ça ...
    Chapeau MAITRE Archiviste DragonTigre ;o)

    Posté par beuargh, 22 juillet 2010 à 12:19
  • Moi .... le blanc .... ben ...je le peins en blanc ... ^^

    Posté par beuargh, 22 juillet 2010 à 12:39
  • Et voilà, après des années de tentation, un guerrier Wolfen est passé à la sous couche Blanche.

    Testons le tuto blanc de maître Bloguriniste!

    Posté par Scarloc, 22 juillet 2010 à 18:51

Poster un commentaire